Du lard ou du cochon ? Du poulet !

Publié le par Pétronille

Certains de mes lecteurs, probablement, ne mangent pas de porc.
Bien que Pétronille ait elle-même été élevée à coups de lard paysan trempé dans la moutarde, juste récompense si elle avait terminé son bol de soupe, elle ne jette pas la pierre à ceux qui, quelle qu'en soit la raison, ne veulent ou ne peuvent consommer de la viande de cochon.

De toute façon, d'autres animaux offrent des morceaux savoureux, n'est-ce pas ? Souris d'agneau, boeuf bourguignon, onglet à l'échalote, mouton aux pruneaux, lapin à la moutarde (vous noterez avec indulgence, lecteurs, que depuis que je vis au Québec, je me complais dans les descriptions culinaires, merci de ne pas m'en tenir rigueur) et j'en passe. Et si la journée a été longue et que le temps manque pour préparer l'un de ces plats un peu élaboré, il reste toujours la possibilité de se faire un bon blanc de poulet tout simple.

Toutefois, au Québec, vous serez priés de vous montrer vigilants et de bien lire les étiquettes (toujours fort fort longues, même sur un simple pot de crème, ce qui en soi est déjà inquiétant).
De même que tous les sirops d'érable vendus en supermarchés ne comportent pas de sirop d'érable (certains sont simplement constitués de jus de sucre liquide), tous les morceaux de poulet ne contiennent pas forcément du poulet (et n'ont pas forcément une tête de blanc de poulet, d'ailleurs, si vous voulez mon humble avis).

Et pour vous en apporter la preuve, Pétronille, détective culinaire auto-proclamée, au service de l'information du lecteur curieux, n'a pas hésité à décortiquer les étiquettes de produits vendus sous-vide (comme 95 % de la nourriture vendue en supermarché, au risque de me répéter), allant jusqu'à dégainer discrètement son appareil photo au sein d'un supermarché fort fréquenté par d'innocents consommateurs.

Ainsi donc, lecteurs, vous êtes invités à jeter un oeil critique sur ce "simili-poulet" (déjà, le nom du produit a de quoi faire frémir) :


Et vous constaterez que le "simili-poulet" en question est en réalité (et entre autres ingrédients peu ragoûtants) constitué de...porc.

La photo ne rend pas justice à l'aspect mou du produit, percé ça et là de petites bulles (?), qui s'apparente plus à du cervelas qu'à du poulet, mais je pense qu'elle reste cependant assez éloquente.

[Je m'interroge sur la manière dont on peut accomoder ce simili poulet : froid avec de la mayonnaise ? cuit avec du cheddar fondu ?].

Et bon appétit si vous êtes à table, comme dirait l'autre...

Commenter cet article

Frédérique M 30/08/2009 15:35

Pauvre Pétronille, vos hôtes défendent la langue Française mais pas la langue de boeuf, ni la crête de coq. Je vous (re)plains devant ma salde de tomates et d'échalotes du jardin, les fruits cueillis sur mon pommier, poirier et ceps de vigne... Sans oser vous parler du poulet venu tout droit de chez ma mère que je m'apprête à faire rotir ce soir (pardon, pardon,pardon..)

Pétronille 31/08/2009 23:19



Chère Frédérique, vous vous doutez bien que votre commentaire a eu des effets désastreux sur moi. Je me trouve actuellement dans un café qui propose moult
pâtisseries à fort potentiel de glaçage sucré et multicolore, aussi l'évocation de tomates et d'échalotes du jardin (avec des herbes, hein, dites ?), sans parler d'un poulet maison, m'ont fait
beaucoup saliver, j'en ai bien peur.
Je vous rassure toutefois : à côté des aberrations que je photographie, il y a ici de quoi se faire de bons petits plats maison, et je ne me prive pas de mitonner de beaux poissons en papillotes,
viandes marinées et autres petits légumes mijotés.



clémentine 29/08/2009 22:27

C'est hallucinant ! Il n'y a pas de réglementation à ce sujet là-bas ?

Pétronille 31/08/2009 23:06



J'avoue que je ne sais pas. Ils ont au moins l'honnêteté d'afficher les ingrédients en toutes lettres, c'est donc aux risques et périls du consommateur. Ceci dit, je
précise qu'il y a de beaux poulets bio en vente dans le même rayon : on n'est donc pas obligé d'acheter du simili-poulet, hein.



la Mère Castor 28/08/2009 15:05

Simili poulet, jamais vu ça ! Ils sont bien compliqués, ces québécois. C'est donc si difficile de faire simple ?

Pétronille 31/08/2009 23:04



Je crois en effet qu'il me sera difficile de trouver une "photo culinaire du jour" plus percutante que celle-ci.
Merci de votre viste, chère Mère Castor.



Suzanne 28/08/2009 12:45

C'est parfaitement dégueulasse.

Pétronille 31/08/2009 23:02



Je ne vois pas quoi ajouter, c'est bien résumé.
Merci d'être passée.